Olivier Malcor, Photographe à Marseille et région PACA

 

Photographe de mariage, je me déplace dans toute la région PACA.

Ma famille est nombreuse, très nombreuse. Il y a toujours eu, quelque part à Marseille, en France ou en Italie, un(e) cousin(e) plus ou moins lointain(e) qui me faisait l’honneur, mes parents et moi, d’assister à son mariage. Aussi longtemps que je me souvienne, chaque printemps correspond à une floraison de robes blanches et de costumes, de sourires et d’émotions qui se multipliaient l’été durant, parfois même jusqu’au seuil de l’hiver… et cela continue !

Pour tout vous dire, j’ai commencé par coller aux basques des photographes de mariage dès mes 4 ans, fasciné par ces appareils high tech et la façon avec laquelle les meilleurs d’entre eux, souvent les plus ouverts, les plus décontractés, parvenaient à restituer ces moments. Pour moi, ces messieurs sympas étaient des sortes d’extraterrestres, d’artistes modernes dotés de supers pouvoirs : ils fixaient l’instant, restituaient une atmosphère, mettaient à l’aise les convives les plus stressés. Grâce à leur boîte magique, les jeunes mariés semblaient tous plus beaux que jamais…

C’est sans doute cet intérêt un peu étrange qui a incité mes parents à me donner, quelques jours plus tard, un vieux Kodak Instanmatic. Aux mariages suivants, j’étais toujours dans les pattes du photographe, avec mon « immortaliseur », tout fier ensuite de montrer mes propres clichés. Certains de ces professionnels en avaient marre, d’autres me faisaient jouer le rôle de l’apprenti, me laissaient porter leur matériel – aux grand désespoir de ma mère – et me donnaient des trucs. J’avais convenu avec mes parents de « ne pas trop déranger le photographe », et de jouer aux jeux de mon âge. Pas évident !

L’air de rien, le temps a passé, et la photo est devenue ma passion, comme beaucoup d’adolescents. A ceci près que mon terrain de jeu préféré restait les mariages, si riches en sujets, si différents les uns des autres. Un jour, une cousine a pensé que me confier la réalisation de ses photos de mariage serait une bonne idée. Après tout, c’est ce que faisais depuis une quinzaine d’année. En toute modestie, il arrivait même qu’on trouve mes photos meilleures que celles de mon « homologue » officiel… La transition s’est faite naturellement. Je suis passé « pro »… en conservant mon propre regard sur l’instant privilégié qu’est un mariage, un instant que je ne voudrai en aucun cas photographier selon des règles figées, suivant une technique formatée… Mes photos de mariage ne sont jamais des « clichés » de mariage.

Aujourd’hui, arrivé dans la trentaine, je totalise près de 100 mariages. J’ai sans doute l’appareil dont je rêvais, et je fais un métier que j’estime au service des autres. D’abord une immense responsabilité, mais aussi, encore et toujours, un véritable plaisir.

Si vous allez vous marier, je vous invite à visiter ma page spéciale de photographe de mariage. Après vous pourrez jetez un coup d’œil aux témoignages des mariés qui, avant vous, m’ont fait confiance. C’est une page qui me tient beaucoup à cœur. Je suis photographe à Marseille mais je me déplace avec plaisir de Nice à Montpellier.

Si vous êtes à la recherche d’un photographe pour une naissance, une séance photo de famille je vous laisse découvrir mon travail sur cette page.